Lancé le mois dernier sur la GR Yaris, le système de réservation en ligne de Toyota est désormais étendu à la nouvelle Yaris hybride.

Avec les mesures de confinement et la fermeture de la quasi-totalité des concessions, les constructeurs tentent de passer par la voie du digital pour remplir leurs carnets de commandes. Chez Toyota, c’est la nouvelle version la Yaris hybride qui peut désormais réservée par l’intermédiaire du site internet du constructeur.

A ce stade, seule la finition Première est disponible à la réservation moyennant un versement de 500 euros. Suréquipée et placée sur le haut de gamme, celle-ci est commercialisée à partir de 25.450 € dans l’Hexagone. Elle intègre jantes alliage 17 pouces, carrosserie bi-ton rouge Fusion/noir, sellerie mi-cuir, connectivité mobile, caméra de recul, toit panoramique, dispositif de charge par induction pour les smartphone et système audio JBL à 8 haut-parleurs.

En parallèle de son site internet, le constructeur diversifie ses canaux de communication et lance une campagne inédite sur Snapchat. Par l’intermédiaire d’un « snapcode », la petite Yaris pourra être découverte en réalité augmentée.

Sur Snapchat, la nouvelle Yaris peut être découverte en réalité augmentée

Premières livraisons en septembre

Considérée comme le plus gros lancement de la marque de cette année 2020, la nouvelle citadine star de Toyota se pare d’une technologie hybride améliorée.

Basée sur l’inédite plateforme TNGA-B, la nouvelle Yaris associe un moteur 1.5 l essence de 91 chevaux (67 kW) et 120 Nm à un moteur électrique de 59 kW et 141 Nm. La puissance totale est 15 % supérieure à celle de la version actuelle, limitée à 100 chevaux.

En France, les premières livraisons de la nouvelle Toyota Yaris hybride sont annoncées pour septembre 2020, soit avec quelques semaines de retard sur le calendrier annoncé.

Côté présentation intérieure, la nouvelle Toyota Yaris hybride a fait un sacré bond en avant

Avis de l'auteur

Face à la fermeture des concessions, les constructeurs n’ont d’autres choix que d’innover et d’accélérer sur un volet digital dans lequel ils auraient déjà dû investir depuis plusieurs années. Cela permettra-t-il de stopper l’hémorragie ? Probablement pas ! Dans le cas de Toyota, il est dommage que les réservations en ligne se limitent à la seule finition haut de gamme. Surtout, Toyota ne récompense pas vraiment celles et ceux qui prendront le « risque » de réserver une voiture sans l’avoir ni vue ni essayée. Compte tenu du contexte et de la crise économique que nous promettent bon nombre d’analystes, pas sûr que les acheteurs se bousculent au portillon.