La ligne atypique du KIA Soul EV

Selon une récente étude réalisée par des chercheurs du MIT, la voiture électrique pourrait remplacer le thermique pour 87 % des trajets. Malheureusement, les conducteurs restent particulièrement anxieux sur la question de l'autonomie.

Compilant différentes données, des chercheurs du Massachussetts Institute of Technology (MIT) ont constaté que près de neuf déplacements sur dix pouvaient être réalisés avec une voiture électrique.

« Nous avons trouvé que les besoins énergétiques de 87 % des trajets journaliers en voiture pouvaient être assurés par un modèle existant et abordable. Cette proportion reste sensiblement identique dans les différentes villes étudiées » a expliqué Jessica Trancik, auteure d’une étude publiée il y a quelques jours dans la revue scientifique Nature.

Autonomie : des conducteurs trop anxieux

Si la voiture électrique peut-être aujourd’hui largement adoptée, l’étude souligne également l’inadéquation entre les parcours réalisés et les besoins exprimés par les conducteurs. Une anxiété qui pourrait être en partie levée grâce à l’extension du réseau de recharge rapide mais aussi au développement de nouveaux services comme l’autopartage qui permettrait d’accéder facilement à des véhicules à forte autonomie pour les trajets exceptionnels.



Pour les auteurs de l’étude, l’autonomie « psychologique » minimale pour amener le public à envisager massivement l’achat d’une voiture électrique serait de l’ordre de 200 miles (320 kilomètres), soit l’autonomie que comptent proposer les futures Chevrolet Bolt et Tesla Model 3. La révolution est en marche…