Préparant l’arrivée de sa limousine EQS pour 2021, la marque allemande propriété du groupe Daimler vient d’officialiser de sa gamme électrique

En retard sur ses objectifs CO2, le groupe Daimler n’a d’autre choix que d’accélérer rapidement l’électrification de sa gamme. Ce mardi 6 octobre, le constructeur a présenté une nouvelle feuille de route dans laquelle il détaille les prochaines étapes de son offensive électrique.

Pour Mercedes, 2021 sera une année importante puisqu’elle marquera l’introduction de la plateforme EVA. Dédiée aux grands véhicules, celle-ci sera inaugurée l’an prochain sur l’EQS, un modèle équivalent à la Classe S dont l’autonomie devrait dépasser les 700 kilomètres. Suivra ensuite l’EQE mais aussi deux variantes SUV.

En parallèle, Mercedes compte lancer deux voitures électriques issues de la plateforme de l’actuelle Mercedes EQC. Equivalente électrique du GLA, la Mercedes EQA entamera sa production fin 2020. Elle sera suivie par l’EQB en 2021.



Une troisième plateforme pour les modèles compacts

Plus lointaine, la plateforme MMA devrait faire son apparition en 2025. Destinée aux véhicules compacts et intermédiaires, cette architecture devrait équiper une série d’au moins cinq modèles dont les caractéristiques n’ont pas été révélées à ce stade.