Kia e-Niro & Hyundai Kona électrique à la centrale hydroélectrique de Gerstheim (Bas-Rhin)

C’est ce qu’a promis lors d’une conférence de presse samedi dernier, 26 octobre 2019, Jürgen Keller, PDG de Hyundai Allemagne.

Outre-Rhin, la situation semble particulièrement critique pour le Kona électrique avec lequel des délais supérieurs à 1 an ont été rapportés.

Loin de la polémique soulevée par l’organisation européenne Transport & Environment selon laquelle des constructeurs freineraient volontairement les livraisons de voitures particulières électriques en Europe en 2019, le groupe coréen explique les lourds délais par un volume important et inattendu des ventes de ses modèles électriques. Ce phénomène aurait entraîné une rupture des stocks de batteries.

Sans expliquer les raisons et moyens mis en œuvre pour débloquer les livraisons au niveau européen, Jürgen Keller s’est avancé sur une nette amélioration de la situation au deuxième trimestre 2020 au plus tard.

Quelle que soit la raison réelle des retards importants constatés chez Kia et Hyundai dans la livraison de voitures électriques, le déblocage de la situation en 2020 jouera pleinement en faveur du groupe qui sera en mesure de se conformer aux nouvelles exigences contraignantes de l’Europe en matière d’émissions de CO2.