Alors que bon nombre de constructeurs travaillent à des processus de recharge automatisés, Volkswagen va plus loin et envisage de faire de même avec la recharge de ses voitures électriques à travers le projet « V-Charge ».

Diminutif de « Valet Charge », V-Charge est un projet européen regroupant six partenaires et dirigé par l’Institut fédéral de technologie suisse de Zurich. Il est basé sur  l’automatisation de la recherche d’une place de stationnement disponible. Là où Volkswagen va plus loin, c’est qu’il souhaite également intégrer un protocole de charge automatisé.

Recharge par induction

Véritable service de voiturier virtuel, V-Charge permet au conducteur de déposer sa voiture, par exemple devant son lieu de travail. La voiture reçoit ensuite des instructions via une application Smartphone pour aller se stationner à la place la plus proche. S’il s’agit d’une voiture électrique, une place de stationnement équipée d’une borne de recharge sera privilégiée. Une fois la charge terminée, la voiture se déplace automatiquement vers une autre place pour laisser la borne libre pour un autre usager. Lorsque le conducteur souhaite récupérer sa voiture, il utilise simplement l’application « V-Charge » pour rappeler son véhicule.

Bien entendu, comme le système n’est pas capable de sortir le câble de la voiture pour le brancher à la borne, c’est sur un dispositif de charge par induction que Volkswagen réalise son expérimentation.

Publicité


v_charge_02

Une Volkswagen e-Golf spécialement équipée

Pour l’expérimentation du dispositif de charge, c’est une Volkswagen e-Golf qui a été choisie et équipée d’un ensemble de dispositifs sensoriels pour fonctionner de manière autonome. Au total, quatre caméras grand angle, deux caméras 3D, 12 capteurs à ultrasons, des cartes numériques et la technologie « Car2X » ont été ajoutés aux équipements de série du véhicule. Des outils indispensables qui permettent au système d’analyser l’environnement sous tous les angles, repérant les obstacles à 360 ° et mesurant les places disponibles au « centimètre près ».

Reste maintenant à savoir à quelle échéance cette technologie pourra être proposée sur des modèles de série. Si Volkswagen comme « largement fonctionnel », le constructeur devra encore faire face à l’absence de normalisation sur les dispositifs de charge par induction…

 

Publicité