Entre annonces, teasers, interviews aux propos parfois voilés, mises à disposition de plateformes et organes spécifiques, et partenariats entre eux, les constructeurs allemands entretiennent l’attente des automobilistes autour de futurs modèles de voitures électriques.

Depuis une interview accordée à Manager Magazine par Klaus Fröhlich, directeur technique de BMW, l’idée d’une BMW i2 se précise, laissant cependant encore pas mal de place aux interprétations et suppositions.

Ce qui semble aujourd’hui posé : un prix en dessous de 30.000 euros obtenu par l’emploi de matériaux moins coûteux que pour la i3 (acier et aluminium contre fibre de carbone PRFC), des dimensions légèrement inférieures à la i3, et une commercialisation programmée en 2024.

Il est probable que cette voiture électrique s’appuiera sur une plateforme développée en partenariat avec Daimler qui, de son côté, commercialiserait une déclinaison plus ou moins proche de cette i2 (dénomination incertaine).

Daimler a fait pas mal d’annonces ces derniers mois concernant les voitures électriques du groupe. La marque Smart, en particulier, pourrait bien disparaître avant 2024, laissant le soin à Mercedes de commercialiser sous son étoile des modèles à 2 et 4 portes qui seraient l’évolution des actuelles Fortwo et Forfour. L’une d’elles sera-t-elle la cousine directe de l’i2 ? Les différents plannings communiqués rendent cohérente cette interprétation.

Une BMW i2 à moins de 30.000 euros pour 2024 ?
2.9 (58.75%) 16 vote[s]