À Den Bosch, aux Pays-Bas, l'entreprise E-Moss teste en ce moment un bus électrique à rechargement sans fil.

Le rechargement se fait grâce à un système de panneaux à induction. Le véhicule est un autocar Volvo dont le moteur diesel a été retiré, et remplacé par des batteries et un système de rechargement à induction, sans fil, de marque Conductix Wampfler. La batterie est une LifePo4 d’E-Moss, mais on ne sait pas exactement de quelle version il s’agit. Ce modèle peut en effet être proposé avec des capacités de 80, 120, 160 ou 200 kWh.

Le bus utilise parfois un rechargement classique, avec câble, qui se fait la nuit, mais il recharge également ponctuellement, à des arrêts de bus, grâce à son système à induction. Il peut ainsi effectuer son service de 18h par jour, durant lequel il parcourt 288 km, sans arrêts prolongés.

Étant 100% électrique, ce bus a un effet totalement neutre sur le climat, hors production de l’électricité. Par ailleurs, il peut transporter tout autant de passagers qu’avant sa transformation du diesel à l’électrique.



Un autre test de bus électrique à rechargement sans fil a lieu en ce moment aux Etats-Unis, à l’université de l’Utah. Reste à savoir si un tel dispositif peut se généraliser dans nos villes…