A mi-carrière, la Toyota Auris a droit un petit lifting présenté au salon de Genève. Si les caractéristiques du système hybride ne changent pas, le constructeur annonce des émissions de CO2 réduites à 79 g/km.

Esthétiquement, les changements se passent essentiellement à l’avant où la nouvelle Auris bénéficie d’une nouvelle signature lumineuse lui conférant une personnalité un peu plus marquée. L’habitacle bénéficie également de quelques modifications avec l’apparition de nouvelles selleries et d’une planche de bord en partie redessinée.

Côté équipements, l’Auris propose désormais le nouveau pack sécurité Safety Sense qui comprend un système de pré-collision, un avertisseur de franchissement de ligne, l’allumage automatique des feux de route et la reconnaissance de panneaux de signalisation.

Si, contrairement aux versions thermiques, la déclinaison hybride n’affiche aucune évolution, le constructeur annonce des émissions de CO2 réduites à 79 g /km, contre 87 g/km pour la version précédente. La commercialisation de la nouvelle mouture de la Toyota Auris hybride devrait intervenir dans les semaines à venir.

Publicité


Publicité