Présenté en 2017, le nouveau Tesla Roadster annonce des performances ahurissantes. Une récente déclaration d'Elon Musk promettrait des caractéristiques encore plus folles.

Le 0 à 100 km/h en 1,9 secondes, un couple de 10.000 Nm, 400 km/h en pointe et 1000 km d’autonomie… le portrait du futur Tesla Roadster dressé lors de sa présentation laisse pantois. D’autant que ces performances sont promises sur la version « de base » de la supercar électrique selon Elon Musk. Le patron de Tesla a surenchéri, annonçant notamment un « pack SpaceX » ajoutant des propulseurs de fusée à « air froid » au bolide. Un équipement qui « améliorerait considérablement l’accélération, la vitesse de pointe, le freinage et les virages » a t-il assuré.

Dans un épisode du podcast « Ride The Lighting » publié il y a quelques jours, Elon Musk a annoncé que le nouveau Roadster « sera encore mieux que ce que nous avons dévoilé – à tous points de vue ». « [Il] évolue à juste titre et il nécessite plus de temps » a expliqué le dirigeant, évoquant donc un possible retard sur le calendrier initial. La supercar n’est pas une priorité, avait-il assuré par le passé. Elle ne devrait donc pas être commercialisée l’année prochaine comme prévu. Déjà disponible à la pré-réservation moyennant un acompte de 43.000 euros, le nouveau Tesla Roadster est proposé à partir de 172.000 euros dans sa version de base. L’édition spéciale « Founders » démarre à 215.000 euros.

Publicité


Publicité