Sous la pression de l’Union européenne, Tesla ouvre enfin une plateforme d’information pour la réparation par des réparateurs tiers.

Désormais, les ateliers indépendants vont pouvoir réparer les véhicules Tesla. Cela fait suite à plusieurs plaintes déposées auprès de la Commission européenne. Le constructeur donne enfin l’accès à son site Internet aux réparateurs indépendants contre une rémunération.

Ainsi, ils peuvent consulter le site web de Tesla délivrant les informations sur la réparation. Ils ont également accès au logiciel de diagnostic et de programmation du constructeur américain.

Là où le bât blesse, c’est sur les modalités de cet accès. Tesla facture la consultation du site web 30 € de l’heure. Pour le logiciel de diagnostic et de programmation, l’entreprise demande pas moins de 125 € de l’heure. Tesla se conforme aux demandes européennes, mais le fait payer au prix fort. S’ils souhaitent rentrer dans leurs frais, les réparateurs indépendants devront forcément répercuter ce surcoût à leurs clients.



D’après l’association industrielle allemande ZDK, une telle tarification rend impossible un « service comparable aux ateliers Tesla agréés ».  Elle compte prendre à nouveau contact avec la Commission européenne « afin d’obtenir une amélioration ».

 

Source : Electrive