La Tesla Model Y

Avant de commercialiser un nouveau modèle, les constructeurs automobiles doivent obtenir plusieurs certifications. Aux Etats-Unis il s’agit notamment du certificat CARB (California Air Ressource Board). Le Tesla Model Y l’a reçu début janvier. Signe d’une sortie imminente ?

La Model 3 avait obtenu sa certification CARB le 3 juillet 2017. 25 jours plus tard, les livraisons aux premiers clients avaient déjà lieu. Ce délai peut évidemment varier d’un modèle à l’autre, et il est possible que, cette fois, la sortie sur le marché du Model Y soit préparée plus minutieusement. Par exemple en livrant d’abord un certain nombre de voitures aux employés de l’entreprise et bénéficier ainsi de leur retour d’expérience pour procéder aux derniers réglages.

Mais l’obtention de ce document pour la version Performance AWD du futur crossover de Tesla pourrait aussi accréditer les récentes rumeurs d’une sortie plus rapide qu’initialement prévu.
Les précommandes étant ouvertes depuis mars 2019, les premières livraisons sur le marché américain du SUV électrique californien étaient à ce moment annoncées pour le second semestre 2020. Mais ces dernières semaines, plusieurs signes semblaient indiquer qu’elles pourraient être avancées de plusieurs mois. Outre les apparitions sur les routes d’exemplaires de présérie de plus en plus nombreux, certains fournisseurs ont dévoilé qu’ils avaient reçu de Tesla des demandes d’accélération des livraisons pour des équipements à monter sur le Model Y.

Celui-ci est construit à Fremont, dans la même usine que la Model 3. Une partie de l’architecture et de nombreux composants étant communs entre les 2 modèles, les « boys » d’Elon Musk bénéficient aussi, maintenant, de l’expérience acquise avec l’assemblage de la Model 3 et des solutions apportées pour augmenter ses cadences de production. Tous ces éléments plaident donc pour une sortie rapide du Model Y, du moins aux USA. Et une montée en cadence moins laborieuse que cela n’a été le cas avec le modèle précédent.

Publicité


Publicité