Un ingénieur autrichien, Frank Obrist, a transformé un Tesla Model Y électrique en véhicule hybride rechargeable. Il cherche avant tout à faire découvrir sa propre technologie.

Frank Obrist s’était fait connaître en convertissant une BMW i3 en voiture hybride rechargeable. Par la suite, il avait récidivé avec une Tesla Model 3, permettant de faire connaître son système HyperHybrid.

Officiellement, Obrist cherche à prouver que les voitures de la firme américaine pourraient avoir encore plus de succès. En réalité, faire d’une Tesla une voiture à motorisation hybride rechargeable est un excellent coup de pub pour son entreprise.

Selon Frank Obrist, la voiture électrique a toujours le handicap du manque d’infrastructures de recharge, en particulier dans certaines parties du monde. Aussi, développer des voitures hybrides rechargeables est moins cher et plus logique selon lui.

Pour promouvoir sa technologie, l’inventeur était présent à Munich avec un Tesla Model Y hybride rechargeable. Ce dernier reprend le principe du Range Extender comme celui présent dans la BMW i3 et arbore des entrées d’air sur la calandre.

10 000 euros d’économie

Selon Obrist, cette configuration hybride permet d’utiliser des batteries d’une capacité bien plus modeste, et donc bien moins onéreuses. Selon lui, son système coûte environ 2 000 euros, contre une moyenne de 12 000 euros pour un système électrique.

Le Model Y hybride rechargeable présenté par Obrist à Munich embarque un moteur essence 1 litre deux cylindres. Selon lui, cette configuration consomme 2 l/100 km et émet 24 g/km de C02.

Aussi avantageuse que soit son idée, il semble toutefois difficile pour Obrist de s’installer à long terme sur ce marché. En effet, ces technologies deviendront obsolètes en 2035, date à laquelle l’Europe prévoit d’interdire la vente de l’ensemble des véhicules thermiques, hybrides compris.