Essayer Rivian pourrait bientôt s’implanter aux Pays-Bas ?

Configurez votre véhicule Rivian pourrait bientôt s’implanter aux Pays-Bas ou demandez un essai gratuitement.

Alors qu’il vient d’entamer les livraisons de ses premiers véhicules aux États-Unis, Rivian avance sur le déploiement de son usine européenne.

La start-up a débuté en septembre la livraison de ses premières voitures électriques, avec le pick-up R1T. Et alors que ses débuts en bourse sont exceptionnels, la firme en veut déjà davantage. La prochaine étape est l’expansion en Europe, et le constructeur cherche actuellement où implanter sa base. Selon le ministre néerlandais de l’Économie, Rivian négocierait pour trouver un lieu d’installation aux Pays-Bas.

La rumeur prête à Rivian la volonté d’acheter l’usine VDL Nedcar. Le constructeur néerlandais fabrique les véhicules de sa division d’autocars, et a des contrats avec BMW. Les BMW X1 et trois modèles de Mini sortent actuellement de ses usines. Cependant, cet accord s’interrompra en 2023 avec la fin de ces modèles. VDL Groep, le propriétaire de la marque, veut cependant perpétuer le fonctionnement de son usine, qui emploie 4 500 personnes. L’accord avec Rivian pourrait donc permettre de poursuivre les activités de VDL Nedcar. En parallèle, la jeune marque américaine installerait les lignes de production de ses voitures électriques dans ces infrastructures.

Si la rumeur est encore à un stade précoce, certains signes laissent penser que les discussions sont sérieuses. Rivian n’est d’ailleurs pas le spécialiste de l’électrique à vouloir reprendre les infrastructures de VDL Nedcar. Jadis positionnée, la startup Canoo a expliqué ne plus s’attendre à un accord « à la suite de développements du côté de VDL Nedcar », confirmant de probables discussions entre Rivian et le groupe néerlandais.