Après une longue attente, la Rimac C_Two s’apprête à passer au stade de la production. Elle commence à remplir les chaînes avec les versions de présérie.

Après de longs mois de promesses et d’annonces, les constructeurs des supercars de demain s’activent. Alors que la Lotus Evija et la Pininfarina Battista s’approchent de leur commercialisation, la Rimac C_Two gagne les salles de montage dans son usine.

La firme croate a en effet tout récemment annoncé que la prochaine supercar entièrement électrique est aux portes de sa production finale. Comme tous les constructeurs, Rimac mène d’abord une production en présérie, afin de valider les derniers détails sur la sportive ainsi que sur la chaîne de montage.

Publicité


La production finale est imminente

En plus des douze premières unités expérimentales, Rimac vient de mettre sur roues six voitures de présérie supplémentaires. Ces exemplaires seront utilisés pour ajuster certains détails de finition, mais aussi pour mener des tests d’homologation ou une mise au point complémentaire.

Composée de quatre moteurs électriques et alimentée par une batterie de 120 kWh, la Rimac C_Two promet une puissance de 1 914 ch pour 2 300 Nm de couple. De quoi toucher les 100 km/h en seulement 1,85 seconde pour 412 km/h en vitesse de pointe. La production ne devrait pas excéder les 150 exemplaires à un prix proche de deux millions d’euros pièce.

Publicité