Volvo C40 and XC40 en recharge

Avec l’achat d’une Volvo 100 % électrique, le constructeur accordera pendant un an les recharges à tarif réduit sur le réseau Ionity.

En France, où la tarification est fixée au temps de connexion pour des raisons administratives indépendantes de l’opérateur, la minute sur les chargeurs ultrarapides sera ramenée de 0,79 à 0,35 euro. Un scénario valable également pour la Finlande.

Dans les 22 autres pays européens qui accueillent les superchargeurs du consortium allemand Ionity, le prix est ramené de 0,79 à 0,35 euro du kilowattheure.

Cette offre démarrera au 1er juillet 2021. Les clients qui ont déjà reçu leur Volvo électrique profiteront ainsi du dispositif à partir de cette date et pendant 1 an. Les autres bénéficieront de la réduction sur la même durée, à partir de la livraison du véhicule de la marque.



Cette formule est permise grâce à un nouveau partenariat entre Volvo et la plateforme Plugsurfing.

« Nous sommes ravis d’offrir à nos clients l’un des prix de recharge les plus compétitifs chez Ionity, qui figure parmi les plus grands réseaux publics de recharge rapide d’Europe », a indiqué Olivier Loedel, responsable de l’écosystème d’électrification chez Volvo Cars.

Évolution de Volvo on Call, l’application Volvo Cars pour smartphone se fera prochainement « plateforme de recharge numérique consolidée ». Elle offrira en particulier un service de navigation vers les stations de recharge, le contrôle à distance du ravitaillement en énergie, et la possibilité de régler l’opération.

Avis de l'auteur

J’hésite entre joie et déception à la découverte de cette annonce. Personnellement, je pense qu’une tarification préférentielle, même moins importante, avec un plafond annuel ou un abonnement mensuel abordable, aurait davantage de sens qu’une formule limitée sur 1 an.

Pour nombre d’utilisateurs de Volvo électriques, le coup de pouce du constructeur va se limiter à quelques dizaines d’euros. Pas de quoi se réjouir ou classer le constructeur dans le camp de ceux qui alignent les gros chiffres annuellement pour assouplir l’expérience de la recharge.

Au bout d’un an, il y aura forcément des déçus. Sauf si les tarifs généraux dans les stations Ionity venaient à baisser. On y pense, mais sans certitudes, avec l’arrivée de la concurrence de Total et Fastned sur les autoroutes.

Quoi qu’il en soit, cette offre fait partie des « cadeaux » qui me laisseraient de marbre.