Attendue début mars au salon de l’automobile de Genève, la nouvelle Fiat 500 électrique a été surprise lors d’une session d’essai.

Fiat 500 électrique, acte 2 ! Après une première version lancée en catimini pour répondre aux réglementations californiennes, l’italien Fiat passe au stade supérieur. Contraint par les réglementations européennes en matière d’émissions de CO2, le constructeur tente tant bien que mal de rattraper son retard en offrant une carrière beaucoup plus internationale à sa petite 500 électrique. A quelques mois de sa présentation officielle, le modèle a été surpris par nos confrères britanniques d’Autocar qui révèlent les images d’un prototype aux lignes extrêmement proches de la version actuelle.

Plateforme dédiée

Intégrée à un plein d’investissement de 700 millions d’euros en faveur de la voiture électrique, la nouvelle Fiat 500e sera assemblée sur une nouvelle ligne de production installée à Mirafiori, en Italie. Sur une année pleine, Fiat compte produire 80.000 exemplaires du modèle. Au sein de la gamme 500, celui-ci sera commercialisé aux côtés des classiques motorisations essence et diesel.



Si on ne connait pas encore les caractéristiques et les performances de cette nouvelle 500, on sait qu’elle reposera sur une nouvelle plateforme. Dédiée à l’électrique, celle-ci pourrait également servir de base à la future version électrique de la Panda, annoncée par le concept Centoventi. Le constructeur se dit également ouvert au partage technologique de sa plateforme avec d’autres constructeurs.

Rendez-vous début mars à Genève pour en savoir plus…