Nio Battery Swap

Essayer Nio veut ouvrir près de 1 000 stations d’échange de batterie en Europe d’ici à 2025 ?

Configurez votre véhicule Nio veut ouvrir près de 1 000 stations d’échange de batterie en Europe d’ici à 2025 ou demandez un essai gratuitement.

L’arrivée de Nio en Europe s’est pour le moment effectuée par la petite porte. Mais le constructeur chinois va hausser le ton. Outre un lancement élargi cet automne, il compte bien déployer de façon massive son système d’échange de batteries le long des routes européennes.

Le déploiement d’un réseau d’échange de batteries fait assurément partie des plans d’expansion de Nio en Europe. Si certains avaient encore des doutes après l’annonce de l’installation d’une usine de production pour ces stations en Hongrie, le constructeur chinois apporte désormais quelques chiffres.

Sur le continent, on compte à ce jour 2 stations d’échange de batteries pour Nio, toutes deux installées en Norvège. La troisième devrait très prochainement s’installer en Allemagne, puisqu’elle a quitté l’usine hongroise. Elle sera probablement installée à Berlin, où Nio compte tenir une grande conférence de presse de lancement le 7 octobre. Il devrait y détailler ses plans vis-à-vis de notre continent : rythme d’expansion géographique (après la Norvège, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et l’Allemagne) ou lancement de nouveaux modèles. La première station pourrait aussi s’installer à Munich, à proximité du siège européen de la marque chinoise…

Après ces trois premières expérimentations, le rythme va s’accélérer, pour soutenir l’expansion des ventes dans différents pays et le lancement de nouveaux modèles. Nio a indiqué vouloir installer 1 000 stations d’échange de batteries hors de Chine d’ici à 2025. Elles seront en majorité en Europe, puisque la marque n’est encore installée dans aucune autre région à ce jour. Rappelons que Nio a ouvert sa millième station en Chine en juin dernier, 4 ans après les débuts officiels du réseau.

Le déploiement de ce réseau d’échange ne l’empêchera pas d’installer, comme en Chine, un réseau de charge rapide en parallèle. En juillet dernier, nous évoquions ainsi l’installation de bornes de recharge à 500 kW par le constructeur.

À lire aussi Nio va installer une usine en Hongrie pour produire ses stations d’échange de batterie