Selon Reuters, Nissan pourrait utiliser le nouveau moteur électrique produit par Renault sur ses futurs modèles. Une information à vraiment prendre au conditionnel !

« L’utilisation par Nissan d’un moteur comme le R240 fait l’objet d’une réflexion. Dans le futur, il doit y avoir une convergence entre Renault et Nissan dans l’électrique » a indiqué une source du constructeur français citée par Reuters.

L’information aurait été divulguée ce jeudi lors de la visite de l’usine de Cléon qui fabrique depuis le mois d’avril le R240, le nouveau moteur électrique de la Zoé. Si Automobile-Propre était présent lors de l’événement, à aucun moment le constructeur au losange n’a indiqué cette information même s’il nous a confirmé sa volonté de travailler avec d’autres constructeurs, mettant à de nombreuses reprises en avant sa synergie avec Nissan.

Surtout, on se demande sur quel véhicule électrique Nissan le R240 pourra être monté. La Leaf ? Certainement pas car le moteur électrique de Renault est moins puissant (65 vs 80 kW). Sans compter que la charge rapide AC du chargeur Caméléon aura sans doute du mal à s’exporter aux Etats-Unis et au Japon ou les standards DC sont très bien implantés. Et comme Nissan ne semble pas avoir de nouveau modèle dans les cartons, le communiqué diffusé par Reuters semble davantage vouloir créer le buzz que de relayer une véritable information…

Le R240 bientôt sur le Kangoo ZE ?

Le R240 sur la prochaine génération du Kangoo ZE… Voilà un scénario beaucoup plus crédible ! Aujourd’hui, nous avons pu questionner Bertrand Largy, Expert Chaînes de tractions & batteries véhicules électriques. A la question, « Le moteur électrique R240 est-il transposable sur le Kangoo ZE ? », la réponse a été « Oui, c’est possible… ».

Si je n’ai évidemment pas eu de confirmation officielle, l’arrivée du R240 sur le Kangoo ZE me semble pertinente pour plusieurs raisons. Déjà, cela permettrait d’apporter la charge accélérée à l’utilitaire électrique au losange (22 kW versus 3 kW actuellement). Ensuite, cela optimiserait la rentabilité du moteur électrique « maison » de Renault tout en ramenant le savoir-faire en interne (la fabrication du moteur électrique du Kangoo est aujourd’hui sous-traitée)…

 

Notez cet article