Parallèlement au nouveau EQV, Mercedes lance la nouvelle mouture du eVito Tourer, qui promet 421 km d’autonomie au prix de 53.990 € en Allemagne.

A l’instar du groupe PSA qui entame l’électrification en masse de ses utilitaires et dérivés civils, Mercedes d’intéresse de près à ses fourgonnettes dédiées au transport de passagers. Est ainsi sorti de Stuttgart le Mercedes EQV, désormais suivi par le eVito Tourer.

Ce modèle embarque sans surprise la dotation mécanique et électrique de l’EQV. On y retrouve donc une batterie de 100 kWh (90 kWh utiles) qui aliment en énergie un moteur de 150 kW de puissance, soit 204 ch pour 362 Nm de couple. Les accélérations sont toujours des données conservées au chaud par la marque, mais la vitesse de pointe est toujours limitée à 140 km/h.

Quelle que soit la longueur de châssis retenue (5,14 m ou 5,37 m), le Mercedes eVito promet une autonomie de 421 km sur un cycle NEDC. En France, la marque communique une autonomie de 358 km. A la borne de charge lente AC, le chargeur embarqué peut encaisser une puissance de 11 kW, permettant de faire un plein complet en 10h00 selon la marque. Une prise CCS est aussi prévue pour s’alimenter sur les bornes de recharge rapide avec une puissance de 50 kW ou de 110 kW en option.

Le Mercedes eVito Tourer entame désormais sa commercialisation. En Allemagne, il s’affiche au prix de 53.990 euros en version courte. Le prix de la version longue et la grille tarifaire en France seront communiqués dans les prochaines semaines.