Après les EQC, EQA ou EQS, le Mercedes EQG pourrait voir le jour et être décliné dans deux versions.

Le Mercedes Classe G est un dinosaure dans le monde de l’automobile. Né Geländewagen pour des besoins militaires en 1979, le tout-terrain à châssis séparé continue d’exister avec des motorisations thermiques, certes modernes, mais plus vraiment en phase avec les normes actuelles. Alors que le Mercedes EQG se profile, la firme de Stuttgart aurait déjà déposé les noms de Mercedes EQG 560 et EQG 580 auprès de l’EUIPO, le bureau européen pour la propriété intellectuelle.

Un Mercedes EQG à cœur d’EQS

Aucune information n’a été communiquée par Stuttgart. En revanche, nos confrères australiens de Carsales indiquent que le tout-terrain pourrait embarquer la dotation mécanique de la prochaine Mercedes EQS.  Côté plateforme, c’est la grande interrogation : le Mercedes EQG pourrait soit reposer sur l’antique châssis séparé, qui profiterait aux aptitudes hors bitume, soit étrenner l’architecture EVA, qui promet un meilleur confort routier.



Dans tous les cas, Mercedes marchera sur des œufs pour la conversion de ce mythe au tout électrique, que ce soit en matière de transmission intégrale ou de style. Le Mercedes EQG pourrait voir le jour en 2024 et viendra se frotter entre autres au Hummer SUV.