Tesla Model Y et Chine

Les Tesla font peur à la Chine : dans un dernier rapport, l’armée interdit aux Tesla d’accéder aux bases militaires.

Le développement à outrance de la technologie pose de sérieuses questions sur la confidentialité. C’est notamment le cas avec les smartphones, plus connectés à la vie de leur propriétaire qu’au monde extérieur. Mais c’est aussi le cas des voitures, et plus principalement des Tesla, qui inquiètent désormais l’armée chinoise.

D’après une récente note interne relayée sur Internet, la défense chinoise a demandé aux propriétaires de Tesla de garer leur voiture en dehors des bases militaires. En cause : les caméras pouvant enregistrer les images afin d’améliorer le système de conduite autonome pourraient compromettre la sécurité nationale !



Plusieurs bases militaires auraient suivi cette mesure envers les voitures électriques californiennes. D’après le Wall Street Journal, le gouvernement serait également en train de restreindre l’accès aux Tesla sur certains sites sensibles.

D’après le constructeur, aucun des nombreux conducteurs de Tesla dans l’Empire du Milieu n’aurait activé l’enregistrement des images dans le cadre du développement du système Full-Self Driving. Mais cette mesure de sécurité préventive est vue par certains comme une réponse officieuse aux récentes décisions du gouvernement américain, qui a tout récemment ajouté le fabricant chinois de drones DJI à la liste des marques sensibles.