Après la présentation officielle de l’Endurance, Lordstown livre les premières images intérieures de son prochain pick-up électrique.

Il devait faire de l’ombre au Tesla Cybertruck à la veille de sa présentation, mais l’effet inverse s’est produit. Passé aux oubliettes, il aura fallu de nombreux mois au pick-up électrique de Lordstown pour ressortir de l’ombre. Après une timide présentation, l’utilitaire continue son effeuillage.

C’est désormais à l’habitacle de se monter au grand jour, à travers des clichés virtuels toutefois. De quoi se familiariser avec l’intérieur tout de même traditionnel du pick-up, où la fonction semble primer sur la forme. De nombreux boutons physiques subsistent, à l’image des commandes sur le volant à quatre branches, celles de la climatisation la molette de sélection centrale ou le frein de parking électrique.

Publicité


Une dotation technologique menue

Complètement dénué d’arbre de transmission grâce à sa technologie électrique et ses quatre moteurs installés dans les roues, le Lordstown Endurance s’équipe toutefois d’une énorme console centrale. Gageons qu’elle à l’avantage d’offrir quelques rangements supplémentaires, des porte-gobelets (une institution dans les voitures américaines) et de ne pas troubler les habitués de ce type d’utilitaires.

Finalement, la seule once de modernité réside dans le large écran posé derrière le volant. La dalle devrait être séparée en deux parties distinctes, l’une avec l’instrumentation liée à la conduite et l’autre à l’info-divertissement ou la navigation. Pour l’heure, Lordstown n’a livré aucune information supplémentaire, pas même sur la taille de l’écran.

Publicité