Très grand frère du Niro, le Sorento se convertit à l’hybride rechargeable pour cette fin 2020 avec de nombreuses versions, dont certaines à 7 places.

Chez les grands SUV, l’hybride rechargeable était réservé au haut de gamme. Kia va cependant ouvrir la voie chez les généralistes. Son Sorento de quatrième génération a été dévoilé en images pour la première fois en août, d’abord en version hybride. Le SUV est bien plus expressif tout en cachant mieux ses dimensions quasi inchangées (4,81 m) avec surtout un bond en avant côté habitacle.

Auparavant très gourmand dans sa version diesel, le Kia Sorento épouse l’hybride rechargeable. Le modèle confirme le bloc essence 1,6 litre T-GDi 180 ch couplé à un moteur 91 ch. Au cumul, le Coréen envoie 265 ch et 350 Nm aux 4 roues, via une boîte 6 rapports. Le lourd SUV (1 940 à 2 100 kg) embarque une batterie 13,9 kWh capable de donner 54 km d’autonomie électrique en cycle WLTP. La puissance de charge est cependant limitée : 3,3 kW, soit 3 h 25 par plein d’énergie au plus rapide.

Les tarifs du Kia Sorento

La gamme hybride rechargeable propose 4 finitions, mais n’inclut pas celle de base avec la configuration 7 places. La marque fixe donc un tarif d’accès de 48 990 € en 5 places et 53 940 € en 7 places Active. À noter, il est possible d’ôter la peinture métallisée soit 650 €.



La gamme toise à 61 940 euros en 7 places et niveau Premium. De série, on trouve pêle-mêle le régulateur de vitesse avec lecture de panneaux, climatisation auto bizone, compteurs numériques, écran 8 pouces avec connexion smartphones et caméra de recul. La marque ajoute en plus deux versions Business pour professionnels et entreprises. Elles coûtent 57 640 € en 5 places et 58 590 € en 7 places.

Le Kia Sorento rejoint ainsi le marché grandissement des SUV hybrides rechargeables généralistes qui accueillera prochainement le Seat Tarraco e-Hybrid et le cousin Hyundai Santa Fe.