Tesla Model 3 AUtopilot Accident Taiwan

Sur une autoroute taïwanaise, une Tesla Model 3 s'est encastrée dans un camion. Selon les dires du conducteur, l'Autopilot était activé. Un accident impressionnant qui n'a heureusement pas fait de blessés.

La confiance accordée aux systèmes de conduite autonomes va parfois au-delà des capacités réelles. Chez Tesla, Elon Musk a survendu son Autopilot, les conducteurs ayant entraîné des accidents, parfois mortels. Le dernier en date s’est déroulé à Taïwan ce 1er juin 2020.

Une défaillance, mais l’homme doit rester maître

C’est sur l’autoroute principale, la n°1 traversant l’île du nord au sud, que la scène a eu lieu. Au petit matin, un camion s’est couché sur les deux voies de gauche. Pendant la minute suivant l’accident, tous les camions et voitures l’évitent, sauf une Tesla Model 3. La berline électrique semble freiner, mais fonce directement dans le camion, traversant le toit de l’espace de chargement.

Le choc est violent, mais le conducteur du camion était déjà en sécurité sur le terre plein central. Celui de la berline, un certain Huang, n’a pas été blessé. Selon le site local CNA, l’Autopilot était enclenché à 110 km/h. Huang aurait été surpris de na pas voir la Tesla ralentir, et a freiné manuellement en urgence à l’approche du camion. Cet accident est la preuve que même le système le plus perfectionné du moment n’est pas infaillible. Le camion couché a sûrement été mal interprété par les caméras, non considéré comme un véhicule ou un obstacle.

Bien que le conducteur puisse activer l’Autopilot à tout moment, le dispositif reste une aide à la conduite et non un outil remplaçant l’homme. Ce système indique qu’il faut garder les deux mains sur le volant et rester attentif à la route. Activé manuellement, il avertit visuellement en cas de non-action du volant après quelques secondes. Ensuite, si le conducteur ne coopère pas avec cette alerte, l’Autopilot ne peut plus s’activer pendant tout le trajet en cours, comme vu lors de notre dernier essai de la Tesla Model 3.