Le prix de la Tesla Model 3 fabriquée et commercialisée en Chine a été abaissé d’environ 8 %. Une ristourne probablement rendue possible par l’utilisation de la nouvelle technologie de cellules LFP.

En Chine, les cellules des batteries Tesla sont fabriquées par CATL. Le géant de la pile électrique et le constructeur californien ont conclu un partenariat début 2020 pour fournir la Gigafactory 3. Une alliance de choix pour Tesla, CATL étant un expert de la technologie LFP (lithium-fer-phosphate). Cette chimie de cellules, récemment améliorée pour gagner en densité énergétique, est plus robuste et coûte moins cher que sa concurrente NMC811 (nickel-manganèse-cobalt) fabriquée par LG. Elle présente également l’avantage de se passer du cher et décrié minerai qu’est le cobalt.

Si Tesla ne confirme pas l’utilisation de cellules LFP dans les Model 3 chinoises, il semble que les premiers exemplaires équipés de la technologie arrivent sur le marché local. En effet, le constructeur a abaissé de 271.550 yuans (34.130 €) à 249.900 yuans (31.409 €) le prix de sa berline électrique en version standard. Une variation de plus de 2700 € dont l’origine est très certainement le changement de type de cellules. Par ailleurs, le véhicule gagne en autonomie selon le configurateur Tesla chinois, qui affiche 468 km (norme NEDC locale). Un bonus qui laisse peu de doute sur l’exploitation de cellules LFP.