La startup azuréenne Vulog va désormais équiper la citadine électrique au losange de sa solution logicielle d’autopartage. Une intégration « native » qui permettra de faciliter l’intégration du modèle au sein d'applications libre-service.

Si le système ne sera pas intégré de série à l’ensemble des modèles produits à Flins, les clients auront la possibilité de cocher l’option « autopartage » dès la commande du véhicule. Au cœur de cette solution : la plateforme d’autopartage Artificial Intelligence Mobility Applied (AIMA) mise au point par Vulog, une startup niçoise pionnière dans les solutions d’autopartage.

Pour les deux partenaires, cette offre de pré-équipement du véhicule dès sa sortie d’usine doit permettre de simplifier le lancement de nouveaux services, qu’il s’agisse de dispositifs grand public ou de systèmes destinés aux salariés d’une même entreprise. Selon Vulog, plus de 2500 Renault ZOE devraient être pré-équipées d’ici la fin de l’année.