Renault 5 Prototype R5 électrique 2021 vues avant et arrière

Le PDG de Renault a confirmé que la Twingo n’aurait pas de succession directe, laissant le remplacement à la R5 électrique à l’horizon 2023

Selon l’Automobile Magazine, le PDG Luca de Meo a affirmé que la petite Renault ne serait pas remplacée. Pour sa succession partielle, il existera la R5 électrique. Cette citadine n’arrivera qu’en 2023, laissant encore 2 voire 3 ans de carrière à la Twingo ZE récemment lancée sur le marché français. Existant encore aujourd’hui en motorisation essence 65 ch, la Twingo aura donc une remplaçante totalement électrique.

Une R5 plus musclée que la Twingo ?

En regardant bien le faciès du concept Renault 5 Prototype, on y remarque un faux air de Twingo. On le rapproche même du concept Twin’Run de 2013 qui arborait lui-même des gimmicks de R5. Ailleurs, les renvois à la R5 d’antan sont nets. La carrosserie restera 5 portes, mais avec des dimensions plus imposantes, demeurant toutefois toujours sous 4 mètres de longueur. La R5 gagnera quelques centimètres en longueur et en perdra en hauteur, tout en conservant un petit coffre limité par le hayon incliné.

Côté moteur, le concept respirait le côté sportif, suggérant plus de puissance que les 81 ch de la Twingo ZE. En tous cas, la dérivée Alpine aura de quoi tisser un lien avec la légendaire R5 Turbo.



Enfin, le prix de base de base de la future R5 électrique devrait passer sous les 20 000 €, histoire de récupérer une partie de la clientèle Twingo. Pour trouver moins cher, il faudra aller voir la Dacia Spring Electric dont le lancement est attendu en mars.

Renault 5 Prototype R5 électrique 2021

Quel prix et quel moteur pour la R5 ? Patience, elle n’arrive qu’en 2023 !