Voiture électrique Xiaomi illustration 2021

Via sa nouvelle filiale Xiaomi Automobile, le géant du chinois du smartphone devrait lancer sa première voiture électrique en 2024.

Annoncée il y a quelques mois, l’arrivée de Xiaomi sur le marché de la voiture électrique se précise. Selon les médias chinois, le premier modèle de l’entreprise sera commercialisé au premier semestre 2024. Suivront trois autres véhicules dont le lancement sera étalé sur les trois années suivantes.

Sur le volet industriel, Xiaomi pourrait mobiliser deux usines pour industrialiser ses véhicules. Localisée à Pékin, la première pourrait être reprise à Borgward pour accélérer la mise en route de la production. Dotée d’une capacité de 180 000 véhicules par an, elle serait complétée par un second site. Directement construit par Xiaomi, celui-ci serait implanté à Wuhan.

Jeune filiale de Xiaomi Group, Xiaomi Automobile est chargée de diriger les nouvelles activités automobiles du groupe. Pilotée par Lei Jun, le patron du groupe, la division mobilise un effectif initial de quelque 300 employés. Elle est dotée d’un capital social de 1,3 milliard d’euros.

Au total, le groupe prévoit d’investir 8,5 milliards au cours des dix prochaines années pour ses activités automobiles. Une somme colossale qui doit permettre de développer rapidement une première gamme de véhicules, mais aussi l’ensemble des technologies associées. Pour aller plus vite, le groupe serait en discussion avec différents constructeurs et équipementiers pour reprendre des technologies existantes. Le rachat de certaines startups spécialisées serait également au programme.

Selon les médias chinois, Xiaomi prévoirait de vendre 900 000 véhicules au cours de ses trois premières années d’activité. Un objectif particulièrement ambitieux…