Jamais deux sans trois : la Polestar 3 est sur les rails. Mais elle sera produite par des Américains pour des Américains.

Branche sportive et électrique de Volvo, la marque Polestar a déjà lancé deux modèles à la dénomination numérique logique. Les deux chevrons de Citroën protégeant les frontières de la France, la marque suédoise n’a toutefois pas pu commercialiser ses deux modèles hybride rechargeable (Polestar 1) et électrique (Polestar 2). En attendant, la Polestar 3 se prépare.

Déjà bien implantée aux États-Unis avec une base de clients fidèles, Polestar passera la vitesse supérieure avec la 3, un SUV entièrement électrique. Contrairement aux deux autres modèles produits en Chine, il sera fabriqué aux USA, dans l’usine Volvo de Ridgeville, en Caroline du Sud. C’est ce qu’a annoncé non sans fierté Thomas Ingelath, le PDG de la marque suédoise.



Une fabrication locale pour réduire les coûts et l’impact écologique

D’après le constructeur, cette fabrication permettra de raccourcir drastiquement les délais de livraison, mais aussi de réduire l’empreinte environnementale liée au transport des voitures vers les clients finaux. Cela permettra aussi de maîtriser le prix de vente de la Polestar 3, notamment à l’heure où l’augmentation des coûts de transports internationaux menace le commerce mondial.

Les informations techniques demeurent encore à la discrétion du constructeur. Polestar annonce toutefois une nouvelle plateforme imaginée par Volvo. Mais au regard de la chasse aux coûts de la marque, celle-ci devrait reposer sur une base existante, à l’image de la CMA de Volvo ou, c’est du domaine du possible, de la plateforme SEA utilisée à bord de la récente Zeekr 001. L’arrivée de la Polestar 3 en Amérique du Nord est prévue pour l’année prochaine.