Des discussions sont en cours entre le géant Apple et le constructeur automobile Hyundai, sur le développement de voitures électriques autonomes.

« Apple est en négociations avec de nombreux constructeurs automobiles. Hyundai est l’un d’entre eux et nous sommes en pourparlers préliminaires. Rien n’est décidé pour l’instant » aurait avoué Hyundai au Korean Economic Daily. La chaîne du média, Korean Economic TV, avance tout de même que les discussions portent sur « le développement d’une voiture électrique ainsi que des batteries ». La voiture électrique serait également autonome.

Sur la base de cette information, le cours de Hyundai a explosé en Bourse. Il a augmenté de 19,4 % en une seule journée à 246 000 wons, et atteint son plus haut niveau depuis janvier 2013.

On ne s’improvise pas constructeur automobile

Les choses s’accélèrent donc pour Apple, qui ne veut pas se lancer seul sur le terrain automobile. Et on le comprend. Tesla l’a montré, il est difficile de construire seul un véhicule électrique. La marque a frôlé la faillite par deux fois, en 2008 avec le Roadster et lors des débuts de la Model 3 en 2017.



Quant aux grandes entreprises venant d’autres industries, difficile de franchir le pas. Google n’a pas osé franchir le pas avec sa voiture électrique autonome. La firme de Mountain View a préféré se concentrer sur la partie logicielle via sa filiale Waymo, se déployant sur des modèles existants. Dyson a aussi abandonné avec surprise son très ambitieux plan de voitures électriques.

Cependant, cela ne freinerait pas Baidu, équivalent de Google en Chine, qui aurait des vues sur la voiture électrique. Le groupe aurait entamé un développement avec le constructeur Geely selon Reuters.