Ce nouvel élancement est une étape importante dans le programme de Jaguar et Land Rover qui vise à offrir à leur clientèle une version électrifiée pour tous les nouveaux modèles à partir de 2020.

Le premier à être concerné est la célèbre XJ qui a subi moult rajeunissements depuis son lancement en 1968. Elle est alors en Grande-Bretagne ce qu’est la Citroën DS 21 en France : la voiture des chefs d’états, des patrons de grandes entreprises, et autres célébrités. Qui aurait pu imaginer il y a quelques années une déclinaison 100% électrique de cette luxueuse berline ?

Construite dans l’usine de Castle Bromwich, et non à celle de Coventry d’où sortaient habituellement les XJ, la nouvelle génération doit hériter, selon Jaguar, des caractéristiques qui ont fait le succès de la lignée : « un beau design, des performances intelligentes et un luxe respecté ». Autour de son berceau, l’équipe qui a conçu le SUV électrique i-Pace.

Cette conversion des gammes des 2 marques devrait permettre de préserver plusieurs milliers d’emplois au Royaume-Uni. La légendaire usine va vivre ainsi sa plus profonde mutation.

En parallèle, le groupe compte ouvrir à Hams Hall, l’année prochaine, un site d’assemblage de batteries. Selon le service de communication, elle serait la plus novatrice du Royaume-Uni, avec une capacité installée de 150.000 unités. C’est d’ici que sortiraient tous les packs des modèles électrifiés de Jaguar et Land Rover. C’est stratégique : Il s’agit de bénéficier de batteries de qualité à meilleur coût.

Le groupe a en outre interpelé le gouvernement du Royaume-Uni et les industriels à collaborer ensemble pour implanter sur le territoire une immense gigafactory avec l’objectif d’assurer l’indépendance d’approvisionnement, et, à l’avenir, en batteries plus petites, moins chères, et d’une meilleure densité énergétique.

Jaguar accélère sur l’électrique à partir du modèle phare XJ
4.9 (97.65%) 17 vote[s]