Après la disparition subite du réseau Bluely à Lyon, Izivia reprend le contrôle des bornes de recharge de la métropole.

Fermé depuis le mois d’août dernier, le service d’autopartage Bluely a entraîné dans sa chute son réseau de bornes de recharge publiques. Une cessation d’activité qui a alors été intégrée dans le calcul du baromètre de l’AVERE France, qui a tiré la sonnette d’alarme concernant le nombre de points de recharge disponible dans le pays. Mais les bornes lyonnaises vont reprendre du service avec Izivia.

Alors que la branche du groupe EDF s’active dans le développement de son parc de bornes dans les 59 communes de la Métropole de Lyon, Izivia Grand Lyon s’est porté acquéreur des anciennes bornes Bluely, laissées pour compte depuis l’arrêt du service.



Vers un réseau urbain de 200 stations

S’ajoutera ainsi aux 55 stations déjà opérationnelles un réseau de 80 stations de 4 places chacune. Izivia et son partenaire financier Demeter se chargeront de rénover et de mettre à jour les bornes Bluely afin de proposer un service de recharge universel.

L’opérateur indique que tous les véhicules électriques et hybrides rechargeables pourront se recharger sur ces bornes, qui passeront de 3 kW à 7 kW de puissance maximale. À terme, Izivia promet un réseau de 200 stations autour de Lyon, soit 750 places pour recharger sa voiture.