Pour la grand-messe de l’automobile en Chine, la remplaçante de la Mondeo se dévoile et prend le nom de Ford Evos.

À l’heure des SUV à foison, les berlines perdent considérablement du terrain. Pas question toutefois pour quelques constructeurs d’abandonner le segment, tout en vivant avec leur époque. C’est le cas de Ford et de l’Evos, qui remplacera la Mondeo par un modèle au profil surélevé.

La nouvelle Ford Evos évoque donc dans les grandes lignes la Citroën C5 X, en évoluant à la frontière des segments des berlines, des breaks et des crossovers. Teintée de Mustang Mach-e, l’Evos tranche avec le style de la berline qu’elle remplace.



Une motorisation hybride rechargeable en approche ?

À l’intérieur, l’habitacle fait un sérieux bond technologique et embarque notamment un écran de 1,10 m de large ! Ce dernier est composé d’une instrumentation numérique de 12,3 pouces et d’une dalle tactile dotée de la technologie 4K de 27 pouces. Les systèmes Ford SYNC+ 2.0 ainsi que la reconnaissance vocale permettent de contrôler les fonctions.

La Ford Evos embarquera aussi les dernières innovations technologiques de la marque avec notamment l’architecture Fully Networked Vehicle E/E qui promet entre autres des mises à jour à distance. Un système de conduite mains libres sera aussi présent. La marque à l’ovale bleu n’a pas précisé les motorisations qui seront proposées avec la Ford Evos. En revanche, sa plateforme partagée avec le Ford Kuga lui permettrait d’embarquer des motorisations hybrides ou hybrides rechargeables.