Le marché des Supercars a déjà subit des crises. Il dépend des tendances, du pouvoir d’achat, des enjeux environnementaux… Alors les constructeurs s’adapteront-ils au souci de respect de l’environnement que ressent de plus en plus le consommateur ?

Ferrari fait un pas vers le changement. Son Directeur, Vittorio Dini, a en effet confié à Automotive News Europe l’intention du constructeur d’améliorer sa moyenne d’émission de CO2 par kilomètre.

Cette moyenne, actuellement de 270 grammes par kilomètre, devra être réduite de 20% pour atteindre 216 grammes par kilomètre.

Pour accomplir ce challenge, l’entreprise annonce que ses futurs V8 utiliseront des turbos. Ses V12 deviendront quant à eux hybrides, cette motorisation étant un meilleur choix comparé à la chaleur produite par plusieurs turbos.



Après tout, avec l’émergence de belles voitures haut de gamme 100% électriques qui font fureur comme la Model S de Tesla Motors ou la future Rimac… les constructeurs de supercars ont-ils vraiment le choix ?