Basé à Malijai dans les Alpes de Haute-Provence, le constructeur Eon Motors a dévoilé sa première voiture électrique. Un quadricycle lourd doté d'une autonomie d'environ 60 km pour un prix plutôt compétitif démarrant à 16.800 euros.

Il était dans les cartons depuis 2010, maintes fois annoncée puis retardée. Il aura fallu presque une décennie et près de 8 millions d’euros d’investissement de l’équipementier chinois ZA Auto Excellence pour que le premier modèle définitif sorte des lignes d’assemblage. Le micro-constructeur bas-alpin Eon Motors a présenté sa « Weez », une petite voiture électrique équipée de quatre moteurs-roues. Il s’agit d’un quadricycle lourd décliné en deux versions : sans permis limitée à 45 km/h et avec permis 2 ou 4 places jusqu’à 90 km/h. Compact avec ses 3 m de long et 1,5 m de large, il embarque quatre moteurs-roues de 1,5 kW chacun pour 80 Nm de couple total.

Le véhicule embarque une batterie Lithium-Fer-Phosphate de 11,5 kWh autorisant une soixantaine de kilomètre d’autonomie et pèse seulement 450 kg. Il sera proposé au prix de 16.800 et 19.500 euros, hors bonus écologique de 900 euros alloué à la catégorie très spécifique des quadricycles lourds électriques. Eon Motors espère lancer la production à la fin du quatrième trimestre 2019 pour une commercialisation au printemps 2020 sur les marchés de niche européens. Il lui reste encore à franchir l’étape de l’homologation, prévue pour septembre prochain.

Publicité


Publicité