Uchiyamada, le président de Toyota, l’explique sans détour, si Toyota n’introduit aucun produit tout électrique majeur, c’est tout simplement qu’il n’y croit pas.

Selon lui, les véhicules tout électriques ne représentent pas encore un remplacement viable aux voitures traditionnelles et un constructeur de la taille de Toyota ne gagnerait rien à rejoindre ce mouvement. Il préfère plutôt se concentrer sur « la voiture la plus importante pour le futur de Toyota » : la Prius hybride.

Car si certains pensent que la technologie hybride n’est qu’un pont vers le futur, une technologie de transition, Uchiyamada, lui, considère que ce pont est long, et solide. Et puis… si la voiture électrique venait à se développer plus vite qu’il ne le prévoit, Toyota rattraperait son retard sans trop de difficulté puisque ses hybrides « embarquent toutes les technologies requises pour faire un véhicule électrique ».

Une autre technologie intéresse tout de même Toyota : la pile à combustible à hydrogène. Il prévoit en effet de vendre une voiture à pile à combustible pour 50 000$ en 2015.

Publicité


Publicité