Par le biais d’une station pilote, EDF teste les possibilités offertes par la charge ultra-rapide. Des développements qui pourraient être repris par Izivia dans le cadre du déploiement à venir de Corri-Door 2.

Dans une vidéo publiée via son compte Twitter, EDF présente ses travaux en matière de charge ultra-rapide. Menées par la branche R&D du groupe, les recherches reposent sur une plateforme grandeur nature dans laquelle peuvent être testés différents types de véhicules et de matériels.

« On a un laboratoire où l’on peut tester des puissances de charge jusqu’à 500 kW avec une borne pour tester des véhicules qui peuvent se charger jusqu’à 350 kVA » détaille Thierry Brincourt, chef de projet véhicule électrique et hybride rechargeable. « On a également des stations de charges qui peuvent aller jusqu’à 1,6 MVa pour tester plusieurs voitures simultanément » complète-t-il.

Annonçant vouloir mettre sa plateforme d’essai à disposition de partenaires –  constructeurs ou fournisseurs de bornes – EDF évoque également un couplage de la solution avec un dispositif de stockage d’énergie.



Bientôt sur Corri-Door 2 ?

« La plateforme pourra servir directement à notre filiale Izivia mais aussi à d’autres entités du groupe comme Enedis qui peut être intéressé pour tester l’impact systèmes de charge sur un réseau de distribution » précise le responsable d’EDF.

Dans le cadre d’Izivia, on imagine que ces travaux de recherche serviront au déploiement de Corri-Door 2, un projet d’extension du Corri-Door que l’opérateur devrait détailler dans les tous prochains mois.