Première voiture électrique de la marque premium de Stellantis, la DS 3 Crossback e-Tense évolue pour offrir près de 7 % d’autonomie supplémentaire.

S’il faudra sans doute attendre fin 2022 et le restylage pour voir apparaître de grosses nouveautés techniques sur la DS 3 électrique, cela n’empêche pas le constructeur de faire évoluer son modèle. Comme la Peugeot 208 électrique ou l’Opel Corsa-e, le petit SUV électrique de DS reçoit une série de mises à jour qui améliorent sensiblement son autonomie.

Comme pour les autres modèles issus de la plateforme e-CMP de Stellantis, les modifications apportées sur la DS 3 électrique ne concernent pas directement la batterie, mais l’efficience des différents équipements.

7 % d’autonomie supplémentaire

Offrant 50 kWh de capacité, dont 46 utiles, la configuration du pack batteries est inchangée. Selon DS, les optimisations reposent notamment sur la pompe à chaleur, désormais dotée d’un capteur d’hygrométrie pour gagner en efficience, et l’optimisation du rapport de transmission. Les pneumatiques ont également été modifiées. En 17 pouces, les Continental EcoContact 6 Q désormais proposés de série optimisent la résistance au roulement tout en réduisant les émissions sonores.

Selon DS, cette série d’optimisations permet de porter l’autonomie à 341 kilomètres en cycle mixte WLTP, soit 7 % de mieux que la version précédente.