En s’engageant à vendre en Chine en 2035 au moins 50% de véhicules électriques, Herbert Diess, PDG de Volkswagen AG, n’a pas lancé un pourcentage par hasard. Il correspond à une projection du marché mondial pour cette échéance.

C’est dans le cadre du Congrès mondial des véhicules à énergies nouvelles (WNEVC), qui s’est tenu à Boao, ville du sud de la Chine, que le dirigeant du groupe allemand a émis sa promesse. Cette dernière est conforme aux prévisions rappelées sur place : « Les voitures électriques représenteront 50% des ventes mondiales d’ici 2035″.

En 2028, déjà, Volkswagen compte produire en Chine plus de la moitié (11,6 millions) des 22 millions de voitures électriques prévues. En 2018, le territoire a nouvellement immatriculés plus d’un million de véhicules rechargeables (hybrides + 100% électriques).

Le groupe s’appuiera principalement pour cela sur ses 3 actuelles coentreprises : FAW-Volkswagen, SAIC Volkswagen, et JAC Volkswagen. Chacune des 2 premières entités aura prochainement une capacité annuelle de production de 600.000 voitures électriques construites sur la plateforme MEB. La troisième s’active avec Seat à développer une base spécifique pour des modèles plus petits.

Afin de tenir ses objectifs en Chine, Volkswagen renforce ses services locaux en R & D dans lesquels plus de 4.500 ingénieurs travaillent déjà sur les technologies futures.

Grâce aux 400.000 véhicules électrifiés qui devraient être vendus par ses soins sur ce territoire l’année prochaine, le groupe Volkswagen satisferait à toutes les exigences réglementaires nationales : consommation moyenne de 5 litres en 2020 pour la gamme commercialisée, part des véhicules électriques dans la production totale.

Chine : Volkswagen prend une position de leader en mobilité électrique
4.1 (82.22%) 18 vote[s]