Le constructeur chinois de véhicules électriques a publié quelques visuels de sa future « Han ». La berline sera déclinée en deux versions : 100% électrique et hybride-rechargeable.

Un peu de la Taycan derrière, une signature Peugeot à l’avant, du Volkswagen à l’intérieur et quelques touches de Tesla… la BYD Han semble avoir pioché dans le style de plusieurs grands constructeurs. Le fabricant chinois a dévoilé des visuels de sa future berline électrique et hybride-rechargeable. Elle sera officiellement présentée en avril lors du salon de Pékin avant d’être commercialisée en juin. La version zéro-émission sera déclinée en propulsion (un moteur) et traction intégrale (deux moteurs). Elle développera respectivement 218 et 268 ch pour une autonomie d’environ 450 km.

La Han hybride-rechargeable embarquera un moteur essence 4-cylindres turbo 2.0 L de 189 ch associé à trois blocs électriques. Combinée, la puissance doit atteindre 476 ch. Les deux véhicules seront équipés d’une batterie dont la technologie est assez rarement utilisée dans les transports. Il s’agit d’un modèle LFP (lithium-fer-phosphate) appelé « blade battery » par BYD. Le constructeur revendique une densité énergétique supérieure de 50%, un plus haut niveau de sécurité et une longévité accrue. Selon BYD, elle résisterait 8 ans et 1,2 millions de km pour un coût 30% moins élevé. En outre, la Han est particulièrement aérodynamique puisqu’elle affiche un CX de 0,233, inférieur de 0,007 à la Tesla Model S.

Publicité


Publicité