Borne de recharge Corée

Le gouvernement sud-coréen vient de donner son feu vert pour installer 3 000 nouvelles bornes de recharge rapides d’ici la fin 2021.

D’après les médias Korea Herald et electrive.com, la Corée du Sud devrait déployer 2 280 bornes de recharge sur des parcs avec des installations de service express. Pour y parvenir, les autorités comptent également soutenir des opérateurs privés. Il est prévu l’installation de 289 nouveaux sites de recharge sur des sites privés et accessibles pour les automobilistes. De nouveaux lieux de recharge devraient faire leur apparition, notamment sur des parkings de supermarchés. Ce qui n’a jamais été le cas jusqu’à présent.

Borne Corée du Sud@Korea Herald

Les constructeurs nationaux tirent leur épingle du jeu

Ce nouveau déploiement arrive à point nommé pour les constructeurs Hyundai et Kia. Ces marques lancent cette année leurs premières voitures électriques avec des systèmes de charges de grosse capacité.

Hyundai a déjà installé son 1er site de bornes ultrarapides à Séoul. Le constructeur propose ainsi huit chargeurs développés par ses soins. Chacun offre une capacité de charge allant jusqu’à 350 kW. Avec ces 3 000 nouvelles stations prévues, le réseau de bornes de recharges rapides devrait compter plus de 12 000 bornes d’ici la fin d’année 2021. Par ailleurs, le nombre de stations de ravitaillement en hydrogène atteindra les 450 d’ici 2025. 72 devraient être installées cette année.



Borne recharge corée sud@Hyundai

Comme en France, la législation coréenne va obliger les propriétaires d’installer des bornes de recharge dans les nouveaux bâtiments à partir de 2022.

Le pays a également révisé son programme de subvention aux automobilistes, excluant notamment les véhicules aux tarifs les plus élevés. Les ventes des constructeurs étrangers comme Tesla, Audi, Mercedes, Porsche et Jaguar ont fortement baissé depuis cette annonce. Les voitures électriques fabriquées en Corée du Sud restent éligibles aux subventions du gouvernement. Et notamment, les Hyundai Kona et Kia Niro qui coûtent moins de 50 millions de wons (37 000 euros).