Après une première tentative réussie avec des deux-roues, l’entreprise Revel va proposer un nouveau service VTC avec des Tesla Model Y.

Installée à travers les États-Unis avec une offre d’auto partage de cyclomoteurs électriques, la start-up new-yorkaise Revel envisage de rouler sur les traces d’Uber. Pour se faire remarquer, elle proposera rapidement une flotte de voitures bleues uniquement composée de Tesla Model Y.

Après la première Tesla Model 3 Yellow Cab (les célèbres taxis jaunes de la Grosse Pomme), les rues de New York seront rapidement inondées de Tesla Model Y badgés Revel. Ils s’ajouteront aux divers services locaux, avec une spécificité toutefois : à la différence d’Uber, les chauffeurs seront des employés de la start-up.



Une flotte de 50 voitures avant un développement national

Une flotte de 50 véhicules sera d’abord déployée, à partir du mois de mai prochain. Tous les Model Y seront similaires. Si la version n’a pas été précisée (on imagine sans doute que la société fera le choix des versions les plus abordables), Revel a indiqué que les véhicules seront modifiés pour l’exercice de leur fonction : une plaque de Plexiglas confinera le chauffeur à son poste de conduite alors que la disparition du siège passager offrira plus d’espace à l’un des occupants arrière.

Revel promet un développement rapide de son offre autour de la mégalopole américaine et dans les autres grandes villes du pays au fil des mois. Elle devrait ainsi pouvoir tenir tête à la concurrence dans le segment, tout en passant entre les mailles du filet de l’administration : à New York par exemple, l’utilisation de voitures électriques lui permet de ne pas être freiné par la TLC (Taxi and Limousine Commission), au contraire d’Uber.