Bentley lance progressivement son nouveau plan d’électrification et dévoile une nouvelle version de sa Flying Spur. La berline anglaise de luxe adopte une motorisation hybride rechargeable.

En fin d’année dernière, Bentley avait annoncé sa nouvelle stratégie d’électrification Beyond 100. Pour le constructeur, son centenaire marquait la volonté de plonger dans le 21e siècle et d’électrifier ses voitures.

Le SUV hybride Bentayga avait été la première Bentley à adopter une propulsion électrique. Un deuxième modèle hybride rechargeable arrive désormais et marque le début d’une nouvelle ère pour le constructeur. En effet, la Flying Spur Hybrid étrenne un tout nouveau moteur, qui se base sur un V6 de 2,9 litres. Il s’associe à un bloc électrique et l’ensemble développe 544 chevaux et 750 Nm de couple.

Outre la centaine de chevaux supplémentaires face au Bentayga, la Flying Spur gagne aussi en consommation. Ainsi, elle affiche une autonomie supérieure à 700 km en cycle WLTP, avec la possibilité de faire 40 km en tout électrique.



La Flying Spur hybride embarque une batterie lithium-ion de 14,1 kWh. Le moteur électrique à aimant permanent développe 100 kW (136 chevaux) et compense le fameux lag du turbo.

Bien qu’étant la Bentley la plus sobre de la gamme, la Flying Spur Hybrid affiche des performances similaires à la version V8. Le 0 à 100 km/h est abattu en 4,1 secondes, avec une vitesse de pointe de 285 km/h.

Sur le plan esthétique, la berline hybride rechargeable ne se différencie pas de son équivalent à V8 ou W12. La Bentley Flying Spur Hybrid a déjà atteint différents marchés mondiaux, mais n’est pas encore disponible en Europe. Son prix n’est pas connu.