Interrogé dans le cadre de l’émission BFM Politique, le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, appelle à déplafonner les montants du malus et à ré-ouvrir le débat sur la question du poids des véhicules.

« Nous sommes en train de perdre la bataille du CO2 » a déclaré le Ministre de l’économie lors de l’émission BFM Politique de BFM-Le Parisien.

Regrettant l’explosion des véhicules à grosse cylindrée, Bruno Le Maire appelle à « déplafonner le malus automobile ». Alors que le malus actuel fixe à 12.500 euros le montant du malus pour les véhicules dont les émissions de CO2 atteignent et dépassent les 173 grammes de CO2 par kilomètres, l’idée serait donc d’aller bien au-delà pour les véhicules les plus émetteurs.

Avertissement publicitaire

S’il n’a pas précisé jusqu’à quel montant pourrait grimper ce malus « illimité », le Ministre préconise également que des messages d’information aux consommateurs soient intégrés aux publicités des constructeurs. A l’instar de l’alcool et du tabac, il s’agirait de mettre en exergue l’impact environnemental des plus gros véhicules.

Publicité


« Pourquoi on laisserait des constructeurs automobiles faire un marketing offensif sur les véhicules qui polluent le plus sans que les clients, les citoyens, soient avertis sur les risques de pollution liés à ces véhicules ? » questionne le ministre qui remet aussi sur le devant de la scène la question du poids des véhicules. « Je souhaite que nous révisions cette règle et que nous ouvrions un débat pour voir si ces règles de CO2 qui sont indexées sur le poids des véhicules ont encore du sens aujourd’hui » a-t-il déclaré.

Dans son discours, le ministre a indiqué qu’il discutera de ces propositions avec la Ministre de l’Ecologie, Elisabeth Borne.

Publicité