Audi A4 e-tron concept 2019

Malgré les nombreuses nouveautés électriques e-tron à venir, Audi veut en plus apporter un étendard technologique « pionnier ». Développé sous le nom de code "Artemis", celui-ci arrivera sur les routes d’ici 2024.

Pressé de tourner la page du dieselgate, Audi continue d’accélérer sur l’électrique. Après l’actuelle e-tron et la GT et le Q4 pour 2021, le nouveau patron de la marque, Markus Duesmann, lance un projet baptisé Artemis. Un nom qui renvoie à la Déesse de la nature sauvage, de la chasse et de la Lune. La chasse, c’est peut-être celle de Tesla, qu’Audi ira entreprendre sur le terrain de la technologie et de l’électrique.

Un modèle high-tech décalé et autonome ?

Cela accouchera justement sur une « voiture électrique ultra-efficiente » selon Audi. Ce modèle sera en marge des e-tron « classiques », bien que les ressources seront puisées chez le groupe Volkswagen. Le design devrait donc être à part, avec « une référence spécifique ». Cependant, la technique devrait emprunter la future plateforme PPE, celle des grands véhicules électriques du constructeur.

Ce véhicule devrait représenter le savoir-faire technologique et « l’agilité » de l’entreprise, avec une conduite « hautement autonome ». Ce n’est justement pas un hasard. Le meneur du projet n’est autre qu’Alex Hitzinger, ayant travaillé sur la voiture autonome Apple pendant 3 ans.



Autre différentiation, la marque aux anneaux « développera un écosystème autour de la voiture, soit un modèle économique nouveau sur la phase d’utilisation ». L’Audi Artemis sera-t-elle à options variables durant sa vie ? Avec une location modulable, voire un autopartage façon robotaxi ? Il est encore trop tôt pour le dire, car Audi ne prévoit pas de lancer cette nouvelle voiture électrique avant 2024. Et viser la Lune ?

En 2016, Audi visait (littéralement) la Lune, mais l’Artemis aura bien les roues sur Terre.