Si la transition énergétique n’est pas encore au centre des préoccupations des maisons de vente aux enchères, Artcurial propose désormais une Peugeot 106 électrique.

La plupart des maisons de vente aux enchères affichent un attrait aiguë pour l’art, mais aussi pour les voitures les plus rares et chères. Artcurial est l’un des spécialistes des voitures de collections et autres pépites à roues, dotées des anciennes mécaniques carburant à l’essence au plomb ou des modernes pièces d’ingénierie surpuissante. Pourtant, une Peugeot 106 électrique intègre désormais le catalogue de la société.

Il ne s’agit pas d’une erreur (ou presque) puisque cet exemplaire immaculé fait partie de la collection d’André Trigano, grand amateur d’automobiles s’il en est, qui sera dispersée lors d’une vente dédiée dans quelques jours. Ainsi, au milieu des 170 lots, qui comprennent entre autres l’une des 247 Lamborghini 400 GT 2+2 ou une Delahaye 135 M Cabriolet par Guilloré, se trouve l’une des dernières Peugeot 106 électrique.



100 kilomètres d’autonomie pour la Peugeot 106 électrique

Alors maire de la ville de Pamiers, en Ariège, et conseiller régional, André Trigano estimait qu’il devrait montrer l’exemple et faire la promotion de la mobilité électrique. L’élu a donc fait l’acquisition de cet exemplaire neuf en 2001, soit quelques mois avant la fin de la production. Aujourd’hui, cette 106 cumule 6.134 km au compteur et s’offre dans l’état, sans contrôle technique et sans ses batteries.

Rappelons que l’ancêtre de la Peugeot e-208 embarque un moteur électrique Leroy-Somer de 27 ch et profitait de tout un lot de batteries nickel-cadmium réparties aux quatre coins du véhicule. La recharge peut s’effectuer via la prise latérale sur une prise domestique 16A. Ces 106 ne sont toutefois pas totalement sans émissions : à cette époque, la marque au Lion a décidé d’installer un petit réservoir à essence de huit litres pour faire fonctionner le chauffage.

Vendue près de 100.000 francs à la fin de sa carrière, cette Peugeot 106 électrique pour collection est estimée entre 42 € et 84 € (50-100 $) lors de son passage sous le marteau du commissaire Hervé Poulain le 13 septembre. Notons que quelques exemplaires fonctionnels sont en vente sur le marché de l’occasion avec des prix oscillant entre 2.000 € et 3.000 €.