Aiways s’active dans le segment des SUV électriques : le constructeur chinois dévoile aujourd’hui le dessin définitif de l’Aiways U6.

Alors que l’Aiways U5 arrive en France, le constructeur chinois regarde de l’avant. Comme annoncé à travers un premier concept-car, qui devait voir le jour l’an dernier au salon de Genève, la firme lancera un modèle plus sportif. L’Aiways U6 montre le bout de sa calandre.

Le prochain SUV électrique sera donc très similaire à l’étude de style baptisée U6ion. Caractérisé par sa silhouette ramassée (bien que la longueur pourrait être similaire aux 4,68 m du Aiways U5), l’Aiways U6 se distinguera par son pavillon plongeant, toujours en vogue sur le marché. Pour le reste, les évolutions esthétiques sont minimes et seule la disparition de l’aileron de lunette arrière saute aux yeux.

Okuyama derrière le coup de crayon de l’Aiways U6

Passons sur les évocations poétiques du communiqué de presse du constructeur au sujet des inspirations pour ne retenir qu’un nom : celui du maître Kiyoyuki Okuyama. Car pour être sûr de bien marquer les esprits, l’Aiways U5 a été posé sur le papier par le père de la Honda NSX, de la Ferrari Enzo ou des Shinkansen, les TGV japonais !



La dotation électrique de ce SUV (qui récupère en outre un volant fermé) n’a pas été précisée, mais elle devrait être similaire à celle de l’U5. Encore un peu de patience donc, puisque l’Aiways U6 sera commercialisé d’ici la fin de l’année en Europe d’après le constructeur.