Robot charge voiture électrique Aiways

Pour pallier l’absence d’infrastructure, ce projet de robot de charge CARL signé Aiways vient amener directement la charge aux voitures électriques.

Pour pallier l’absence d’infrastructure, ce projet de robot de charge CARL signé Aiways vient amener directement la charge aux voitures électriques.

Aujourd’hui, lorsque vous devez brancher votre véhicule électrique ou hybride rechargeable, il faut vous garer sur des emplacements spécifiques. Or des constructeurs réfléchissent à des solutions sans que vous ayez à déplacer votre véhicule et sans contact.

Publicité


Le R2D2 de la charge

La solution apportée par Aiways, constructeur chinois débarquant cette année en Europe, s’appelle CARL. Ce robot, sorte de R2D2 de la charge électrique, peut être commandé par son téléphone. Présent sur le parking, il s’approche automatiquement du véhicule, ouvre la trappe et branche le câble. Doté d’une capacité embarqué de 60 kWh, il est particulièrement adapté à l’Aiways U5, doté de 63 kWh de capacité. La puissance n’est pas indiquée, mais 50 minutes seraient nécessaires pour retrouver 80% d’énergie selon la marque. Une fois la charge effectuée, il vient se recharger seul sur son emplacement.

Ce dispositif répond à la problématique des lourds investissements en bornes de recharge, notamment rapides. Au lieu de convertir de nombreuses places de stationnement, ces robots mobiles pourraient se déplacer sur demande, là où le besoin existe. Ce Aiways CARL est pour le moment un prototype, et la marque n’a communiqué aucune date de disponibilité. Aiways n’est d’ailleurs pas le seul à s’intéresser au sujet. Il y a quelques mois, Volkswagen avait également présenté un robot de charge autonome fonctionnant sur le même principe.

Avis de l'auteur

La solution est ambitieuse et originale. Toutefois, des contraintes logiques interviennent. Si le robot CARL prévoit de charger d’autres modèles qu’Aiways, il faut que la trappe soit facilement accessible. Sur le Aiways U5, cela ne devrait pas poser de souci car celle-ci est située sur la face avant du véhicule. L’utilisateur devra simplement veillé à se garer en marche arrière. Dans le cas d’une trappe sur le côté (Peugeot e-208, Tesla Model 3), l’accès par le robot serait plus compliqué malgré la présence d’un bras articulé.

Que pensez-vous de ce type de recharge ? Est-ce une solution d’avenir selon vous ?


Publicité