La compagnie de taxis Noot Personenvervoer devient la première flotte hydrogène aux Pays-Bas après avoir reçu 35 exemplaires de la berline japonaise.

Les taxis électriques sont encore rares en Europe, mais l’hydrogène l’est davantage. En réponse, Noot Personenvervoer, compagnie de transport, va lancer la première flotte à hydrogène des Pays-Bas.

A La Haye, 35 exemplaires de la Toyota Mirai ont été livrés. Noot a remporté un appel d’offre de transport zéro émission, en direction des personnes ne pouvant utiliser les transports en commun. Dans un premier temps, les Mirai devront se rendre à la station à hydrogène de Rhoon, au sud de Rotterdam, pour faire le plein. Une nouvelle située à la Haye et opérée par BP ouvrira ses portes avant fin 2020.

Rappel, la Toyota Mirai est une berline électrique alimentée par une pile à combustible. D’une autonomie de 483 kilomètres et d’une puissance de 155 chevaux, la Japonaise de 4,89 mètres coûte 78.900 € hors bonus en France.

Paris en exemple

En dehors de cette flotte limitée, Hype possède déjà une centaine de voitures à hydrogène à Paris, dont des Hyundai ix35 Fuel Cell. D’ici fin, la société française va s’équiper de 600 véhicules avec l’arrivée de 500 nouvelles Toyota Mirai. Autre pays doté de taxis à hydrogène, l’Allemagne, avec CleverShuttle utilisant 20 Mirai à Hambourg et 15 à Munich.

35 Toyota Mirai pour une flotte 100% hydrogène aux Pays-Bas
4.3 (86%) 10 vote[s]