Une étude de l'European Respiratory Journal visait à déterminer la responsabilité de l'automobile dans les cas de maladies respiratoires causées par la pollution.

Pour ce faire, des tests ont été réalisés pour observer l’incidence de la proximité du domicile avec de grands axes routiers sur le développement de l’asthme. Ces tests ont été menés dans 10 villes européennes : Barcelone, Bilbao, Bruxelles, Grenade, Ljubljana, Rome, séville, Valence, Vienne et Stockholm.

Il est ainsi apparu que 33 200 cas d’asthme pouvaient être causés par la pollution, soit 14% du nombre total d’enfants atteints par la maladie.

Il est intéressant de noter cependant que les résultats sont très différents selon les villes. Ainsi, de 7% à Stockholm, on passe de 23% à Barcelone. La cause présumée de cet écart serait la forte nocivité des particules fines, que la pluie évacue de l’atmosphère. Celles-ci sont notamment très présentes dans les émissions des moteurs diesel…

Publicité


Publicité